Êtes-vous à votre place ajustée ?

  • Coaching individuel • Septembre 22, 2020

coaching-and-becoming-expat-coach-normandie-paris-clotilde-boyer-emcc@shutterstock-800x600 px

Êtes-vous à votre place ajustée ?

« Ce job te va comme un gant ! Tu es fait pour ça ! »

Dit-on souvent cela de vous ?

Et vous, qu’en pensez-vous ? Est-ce vrai à 100% ? 75% ? 50 % ? Moins ? Est-ce faux, selon vous ?

Que vous manque-t-il pour atteindre 100% de véracité à cette affirmation ?

Avez-vous du plaisir à travailler ? Etes-vous performant ? Quel est votre niveau d’énergie au travail ?

Alors, vous êtes-vous ajusté à une place ? ou êtes-vous à votre place ajustée ?

Petite rétrospective et introspection :

• Pour ceux qui ont déjà eu plusieurs expériences professionnelles, rappelez-vous vos changements de poste, d’entreprise, voire de métier.

  • Qu’est-ce qui vous a amené à changer ?
  • Quelles sont les raisons qui vous ont fait dire : je ne me sens plus à ma place ? Etait-ce une question de compétences ? de périmètre ? de valeurs ? de manque de perspectives ? d’incompatibilité relationnelle… ?

• Et pour ceux qui n’ont pas encore démarré dans leur vie active, essayez de dresser la « liste de vos envies » professionnelles :

  • Quels seraient les ingrédients de votre activité professionnelle idéale ?
  • Comment vous voyez-vous dans 3 ans ? 5 ans ? 10 ans ?

Identifiez-les bien car ce sont les critères de votre épanouissement dans votre travail. L’objectif est en effet de se sentir en haute adéquation avec l’activité ou les tâches que vous êtes appelé à remplir.

Plus qu’une juste place, qui serait une place « honnête », méritée, il s’agit de chercher sa place ajustée, c’est-à-dire celle qui vous correspond pleinement aujourd’hui et qui révèlera votre potentiel.

Pour être à sa place ajustée, il est donc important de connaître ses talents, puis de les cultiver dans ses domaines de prédilection.

A quoi reconnait-on un talent ? A ce qu’il génère du plaisir, de l’énergie et de la performance facile, sans effort.

Pour une meilleure connaissance de soi, vous pouvez décider de cheminer seul ou bien de vous faire accompagner pour bénéficier d’un regard extérieur éclairant lors d’un coaching ou d’un bilan de compétences par exemple.

Ensuite, on peut s’interroger sur les composantes d’une « place » ajustée. C’est à la fois :

  • un lieu : un environnement, un cadre de travail
  • une fonction, un poste avec une mission à mener, des objectifs à atteindre, des tâches à accomplir
  • un moment donné, une période de travail, inscrite dans le temps. Car votre place ajustée hier n’est plus nécessairement celle d’aujourd’hui et pas forcément celle de demain.

Il s’agit donc de trouver le bon lieu, la bonne mission, la bonne équipe… où vos talents s’exerceront au mieux aujourd’hui et où vous déploierez tout votre potentiel, naturellement ! C’est trouver le « flow » dont parle le psychologue hongrois Mihaly Csikszentmihalyi ou votre chemin d’excellence.

Et pour vous, dirigeants et recruteurs, il est vital d’avoir bien déterminé la fiche de poste et ses priorités et identifié les talents naturels de vos collaborateurs et candidats pour atteindre la performance. Pour cela le profil TLP (Talents Leadership Priorités du poste) auquel je suis formée est précieux, à titre individuel et pour identifier la complémentarité des talents d’une équipe.

Bref, récapitulons : plus on aime ce qu’on fait, plus on est en position de devenir performant !

C’est la boucle de la vocation ou le cercle vertueux du talent.

La préférence personnelle (prédisposition , zone de confort, puissance) génère une motivation à plus de pratique (expérience + formation) qui induit plus de performance (rapidité + qualité) et engendre plus de plaisir (confiance, facilité, fluidité) qui renforce la préférence naturelle.

Alors, trouvez votre place ajustée, prenez-la et tenez-la pleinement !

Clotilde Boyer

Rencontrons-nous !

PRENDRE RENDEZ-VOUS